Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

L'AUTOMOBILE SPORTIVE > AVIS DES PROPRIETAIRES > AVIS LOTUS > LIRE LES AVIS

Avis LOTUS ELISE S1

Fiabilité, consommation, prix d'entretien, problèmes et pannes connues, qualités et défauts...

> Ajoutez votre avis sur les LOTUS ELISE S1

> Lire notre guide d'achat sur les LOTUS ELISE S1

Avis du 08/02/2017 :

Madame, En qualité et propriétaire de cinq BMW Z3 roadster, j'ai a l'évidence une préférence pour ce qui fut mon choix en 2001 et croyez moi, je ne le regrette pas J'ai consulter pour une Lotus Elise et pour d'autres cabriolets que vous évoqués, mais vu ma taille (1.87m)et les différences esthétiques et fonctionnelles il n'y a pas photo Je ne peux que vous suggérer d'essayer un 3.0 l de 231 cv pour faire un teste, si possible de première main, jamais accidenté avec carnet d'entretiens a jour, et si possible avec moi de 100000 km Les Arceaux de sécurité me paraissent indispensables, ordinateur de bord et clim très utiles, capote électrique un gadget compliqué et cher Bonne route mais en Z3 évidement JCH»

Avis du 16/01/2017 :

Voiture acquise il y a 7 ans auprès d'un concessionnaire Lotus. Un peu plus de 80000 km aujourd'hui dont 6000 km entre mes mains. Oui cela fait bien moins de 1000 km / an et c'est un peu dommage. Je venais d'une Mazda MX5 et d'une Honda S2000 lors de l'achat. Ma voiture est restée 100% d'origine jusqu'aux amortisseurs Koni. Seul un échappement inox a été monté. A ce sujet, l'échappement d'origine est perturbant car il gomme beaucoup la sensation de vitesse et pourrait même s'avérer dangereux à ce titre. Il ne faut pas se tromper de voiture : ce n'est pas un cabriolet de voyage et ce n'est pas non plus une pistarde. Son utilisation idéale serait plutôt une escapade (rapide)d'après-midi ensoleillée sur des petites routes. La rendre efficace sur piste exigera quelques aménagements et un bon coup de volant car son potentiel est grand mais sa pleine exploitation requiert de longues heures d'entraînement qu'un usage routier ne permettra pas. A la limite, elle décrochera brutalement et les gros pneus en 225 que la plupart chaussent aujourd'hui amplifient le phénomène. A ce titre je trouve qu'une Mazda MX5 est plus efficace et plaisante pour un novice du circuit. L'espace à bord est compté, les bagages doivent être adaptées, les longues étapes sont néanmoins faisables grâce à un confort très acceptable. Sur autoroute, l'effet de sol stabilise très agréablement la voiture et la cinquième longue baisse le niveau sonore sans pour autant rendre la voiture lymphatique. C'est un choix parfois critiqué mais que je trouve cohérent avec la vocation routière de l'Elise. On passera sous silence la manoeuvre de capotage qui fait sans doute partie des meilleures plaisanteries de l'automobile moderne pour retenir surtout que l'étanchéité est plutôt bonne. Sinon il y a un chauffage qui fonctionne assez bien et des sièges plus conceptuels que confortables. La qualité de fabrication est bonne malgré des composants simples. L'ensemble vieillit assez bien, le cuir est de belle qualité mais gardez tout de même à l'esprit que cet habitacle sans éclat est réservé à une élite qui devra prendre son élan pour s'extraire du siège. (Humour Lotus...) Côté moteur, le Rover K n'a qu'une qualité : sa légereté. Pour le reste, il est un peu rugueux et n'a rien de très noble dans son fonctionnement. Plus que le manque de puissance, c'est surtout le manque de caractère du moteur qui déçoit. Pour autant, moyennant finances, il est possible de l'améliorer un peu. Sa fiabilité semble meilleure dans les Lotus que dans les MG / Rover. Sans doute un effet du poids et du bien meilleur refroidissement dans l'Elise. Il ne faut absolument pas le considérer comme un point noir et croire que les blocs Toyota des S2 sont bien meilleurs. L'endurance de la mécanique est un aspect très secondaire sur des voitures de moins d'une tonne et destinée à parcourir quelques milliers de kilomètres par an. Les moteurs Toyota sont en outre plus lourds et la voiture est moins équilibrée. Le plus grand regret est surtout de ne pas pouvoir disposer d'un excellent bloc Honda VTEC (certains l'ont fait...) qui lui irait très bien. La boite de vitesse est excellente et rapide mais gâchée par une commande délicate qui nécessite de l'habitude pour ne pas accrocher. Donc l'intérêt de la voiture n'est pas à chercher dans sa modularité, dans ses capacités de chargement, dans son confort, dans son moteur ni dans une moindre mesure dans ses performances. C'est bien le châssis et le ressenti qui fait l'intérêt et l'agrément de l'Elise S1. D'abord la sensation : au ras du sol avec un champ de vision qui donne l'impression de conduire un sport-proto sur la route. La réactivité de la voiture est totalement hors-normes, le train avant semble léger au premier abord mais est en réalité complètement soudé à la route. On a l'impression d'être assis sur le nez de la voiture et à rythme tranquille on en oublie presque le moteur à l'arrière. En forçant un peu plus, la "vieille" Elise se montre plus vicieuse et on lui trouvera alors des similitudes avec une berlinette Alpine ou une 911 : son poids dans le dos l'entrâine rapidement en glisse et malgré son poids plume, la maîtrise des glissades n'est pas un exercice facile. Sans doute réclame-t-elle de l'entraînement mais dans ce cas il faudra passer des heures sur circuit où elle risque de décevoir si elle n'a pas été un peu préparée. C'est le paradoxe de cette petite auto attachante : un peu trop extrême pour la route, pas assez pour le circuit. Au final et après ces quelques années dans mon garage. J'ai rapidement regretté la polyvalence de la Mazda MX5 et du coup j'en ai racheté une. On ne dira sans doute jamais assez de bien de cette petite japonnaise : in-dis-pen-sa-ble ! Face à la Honda S2000, mon coeur balance... si je devais n'en garder qu'une ce serait probablement la Honda parce qu'elle est tout aussi exaltante à mon sens mais plus utilisable... mais moins dépaysante. Pas facile de trancher tant elles sont différentes mais bien toutes les deux. Malgré mon faible taux d'utilisation de la Lotus, je la garde parce qu'elle représente une voiture qui ne pourra plus exister. Les versions actuelles n'ont plus cette pureté du modèle original. je la garde également car c'est une voiture honnête et bien construite. Je ne vois pas quelle catastrophe elle pourrait me réserver et rien ne se dégrade avec le temps. Les pièces sont onéreuses mais faciles à trouver ; les mécanos compétents sont surtout difficiles à trouver. Les côtes semblent avoir atteint leur point bas. Les Elise S1 ne sont pas rares en occasion en France mais la qualité de l'offre n'est pas toujours le point fort de notre marché. Gardez à l'esprit qu'elles ont déjà 20 ans, qu'une cission se fera dans les années à venir entre Elise S1 d'origine "collection" et Elise S1 de circuit "modifiées". La réversibilité de l'une à l'autre n'est pas forcément gratuite et / ou possible.»

Avis du 11/11/2012 :

je suis propriétaire d'une lotus s1 depuis 8 mois, et aussi d'une caterham, pour le plaisir de piloter les 2 sont très proches, avantage à la caterham plus prévisible au décrochage, pour le confort, les sièges sont parfaits, consommation avantage lotus, sur autoroute entre 110 - 130 km/h, 5,7 l caterham 6,7 l, mais c'est tellement peu que ce n'est pas déterminant pour faire un choix. conclusion que du plaisir et difficile de choisir entre les 2.»

> Ajoutez votre avis sur les LOTUS ELISE S1






Forum

Pour discuter des LOTUS ELISE S1, fiabilité, consommation, prix des entretiens et tous les conseils d'achat, inscrivez-vous sur notre forum !

SUJETS RECENTS DU FORUM SUR LOTUS


> Accès au forum


Sommaire

. Lire notre guide d'achat LOTUS ELISE S1
. Tous les avis sur les LOTUS
. Devis assurance pour LOTUS

. Annonces occasions LOTUS
. Pièces détachées pour LOTUS
. Stages de pilotage
. Voitures Miniatures
. Fonds d'écrans et photos de LOTUS



VOUS POURRIEZ AIMER