L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > MINI > COOPER-S (F56)






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

MINI COOPER-S (F56) (2014 - )

mini cooper s f56
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (04/04/2014)

VOUS AVEZ DIT MINI ?

Condamnée à se renouveller perpétuellement tout en restant fidèle à elle-même, l'icône néo-rétro de BMW atteint désormais l'âge de la majorité avec cette 3ème génération. Plus grande qu'avant, plus mâture, elle est aussi complètement connectée avec son époque et se montre plus branchée que jamais...

Texte : Sébastien DUPUIS - Photos : D.R.

La "new Mini" comme on l'appelle parfois, réinventée par BMW en 2001, a connu un succès immédiat. Créant de toute pièces son propre marché et le segment des citadines Premium, elle se fait aussi remarquer sur le terrain du sport avec des versions musclées Cooper S R53 et John Cooper Works dont les qualités dynamiques sont bien réelles. Entre temps, la génération R56 s'est trouvée confrontée à l'arrivée de nouvelles rivales aux dents longues, les Fiat 500, Audi A1 et Citroën DS3. Pour conforter son leadership, Mini réagit en créant une véritable gamme autour du concept originel. Au cabriolet Mini, viennent s'ajouter les versions Clubman, Countryman et même un Coupé et un Roadster ! Avec l'arrivée de la 3ème génération (F56) la MINI fait une nouvelle fois sa révolution et grandit encore pour gagner en polyvalence. Sa silhouette évoque à la fois ses racines historiques par le jeu des proportions distinctives de la marque et la modernité d’un concept évolutif entièrement redéveloppé. Reste à savoir s'il s'agit toujours de la même voiture...

PRESENTATION

mini cooper s 2014 f56

La caisse de la MINI 3 repose sur la nouvelle plateforme UKL (UnterKlasse) réservée aux modèles d'entrée de gamme de BMW. En conséquence, tout est nouveau, à commencer par les dimensions : une longueur de 3821 mm (3850 mm pour la Cooper S), une largeur de 1727 mm et une hauteur de 1414 mm, dépassant ainsi sa devancière de 98 mm en longueur, 44 mm en largeur et 7 mm en hauteur. Posée à côté de l'ancienne, la différence de gabarit saute effectivement aux yeux. La nouvelle y perd son côté jouet pour se rapprocher des standards de citadines comme la Peugeot 208.

Malgré la hausse des dimensions, la bouille rondouillarde caractéristique de la Mini et ses lignes distinctives permettent au nouveau modèle d’afficher son identité et sa filiation sans l'ombre d'un doute. Avec leurs montants sombres, les vitres constituent une surface harmonisée qui entoure l’ensemble de la voiture. La largeur des voies et les porte-à-faux courts restent des éléments forts du design de la Mini III, avec une caisse puissamment campée sur ses jantes. Celles-ci sont disponibles en trois tailles, de 16" en série jusqu'à 18 pouces en option. Les éléments traditionnels comme la grille de calandre, les clignotants latéraux, les blocs optiques ronds, les feux arrière verticaux et la ligne d’encadrement circulaire noire du bas de caisse restent eux aussi des repères forts, bien que revisités.

Sur la Mini Cooper S F56, l’apparence sportive est renforcée par quelques éléments spécifiques comme la grille de calandre en nid d'abeilles, une prise d’air supplémentaire sur le capot, des écopes de ventilation des freins intégrées au bouclier avant et une jupe arrière indépendante avec double pot d’échappement centré.

L’offre de teintes de carrosserie proposée par Mini est complétée par cinq nouvelles teintes pour le lancement. Comme à l'habitude, les possibilités de personnalisation sont hyper développées et permettront à chacun de se concocter une Mini "sur mesure" ou presque.

HABITACLE

interieur mini cooper s 2014 f56

En dépit des apparences, l'habitacle de la Mini Cooper S F56 fait lui aussi entièrement peau neuve. Tout d'abord, le gros compteur de vitesse central caractéristique depuis la MINI de 1959 s'est mué en affichage multifonction. Le tachymètre quant à lui a migré à une place plus habituelle, derrière le volant. Il intègre un écran couleur destiné à afficher les messages de contrôle, les indicateurs sur l’état du véhicule et les messages visuels des systèmes d’aide à la conduite activés. Ce serait vraiment une bonne chose si le compte-tours ne s'était pas trouvé comprimé dans l'opération pour conserver une place en demi-lune à gauche du compteur central, devenant de ce fait très peu lisible. A droite, une jauge à carburant plutôt originale a trouvé une place elle aussi pour ajouter un brin de fantaisie supplémentaire. Au rayon des option, vient s'ajouter un affichage tête haute HUD se déployant entre le pare-brise et le volant.

Sur la console centrale, les petits interrupteurs à bascule sont toujours là pour nous ramener dans le passé mais la Mini est bien entrée dans l'ère moderne. Contrairement à ses devancières, la Mini F56 ne dispose plus de démarreur à clé mais un simple bouton Start Stop rouge placé aux milieu des interrupteurs. Les boutons pour les phares et les feux de brouillard ont également changé de place et se situent désormais sur le tableau de bord à côté du volant. Quant aux commandes de lève-vitres, elles sont maintenant intégrées aux portières.

Le numérique s'invite aussi à bord avec le nouveau système d’affichage central très typé "high-tech". Il permet d'utiliser des fonctions (gadgets diront certains) dont la variété a été considérablement revue à la hausse, notamment des systèmes d’aide à la conduite et des fonctions d’infodivertissement et de confort. Disponibles en option, des blocs LED en six coloris différents disposés autour du cadran central peuvent réagir à la situation de conduite ou à des commandes spécifiques, en fonction des choix du conducteur. Ainsi, les mouvements des aiguilles du compteur de vitesses ou du compte-tours peuvent être accompagnés par des variations de l’intensité lumineuse du contour de l’instrument central... L'aide au stationnement optionnelle Park Distance Control s’accompagne, conformément aux dessins représentés sur l’écran, d’un anneau de lumière verte, jaune ou rouge en fonction de la distance restante par rapport aux obstacles. Les modifications de la température de l’habitacle sont accompagnées d’un signal lumineux bleu ou rouge. Les indications du système de navigation sont également soulignées par une réaction de l’anneau lumineux : plus la distance restante avant la destination diminue, plus l’anneau lumineux autour de l’instrument central rétrécit.

Moins futile, l'empattement augmenté de 28 mm, à 2495 mm, a été directement profitable à l'habitabilité, longtemps pointée du doigt sur la Mini, notamment aux places arrière. Ainsi, les sièges avant disposent d’une plage de réglage plus longue tandis que les passagers arrière bénéficient d’une assise plus longue de 23 mm. Ces nouvelles dimensions permettent également d’augmenter le volume du coffre de 51 litres, atteignant désormais 211 litres, ce qui n'est pas un luxe non plus.

La MINI Cooper S est dotée de série de sièges sport, couverts de tissu, dont le maintient est vraiment bon et le confort semble amélioré. Les équipements de série de la Mini F56 comprennent également la protection active des piétons, un autoradio Bluetooth avec prise AUX-In et port USB, la climatisation automatique bi-zone, le capteur de pluie et allumage automatique des phares, l'appel d'urgence intelligent et le régulateur de vitesse adaptatif. Pour une fois, il sera difficile d'accuser BMW/MINI de radinerie car le tarif de base reste plutôt attractif face à la concurrence. Mais attention, il s'envole très facilement dès qu'on a le malheur de mettre le doigt dans le programme de personnalisation...

CARACTERISTIQUES


MINI COOPER-S (F56)
moteur mini f56 cooper s 192 ch 2014
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne, 16 soupapes
Position : transversal AV
Alimentation : gestion électronique MED 17.2.2 + turbocompresseur Twin-Scroll Borg-Warner (1,3 bar) avec échangeur air/air
Cylindrée (cm3) : 1998
Alésage x course (mm) : 82,0 x 94,6
Puissance maxi (ch à tr/mn) : 192 de 4700 à 6000
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 280 (300 Nm avec overboost) de 1250 à 4750
TRANSMISSION
AV (autobloquant DTC)
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (6)
POIDS
Données constructeur DIN à vide (kg) : 1160
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 8,2
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm) : Disques ventilés (NC) - disques (NC) + ABS
Pneus Av-Ar : 195/55 R16 87W
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 235
400 m DA : ND
1 000 m DA : 26"1
0 à 100 km/h : 6"8
80 à 120 km/h en 4ème : 4"8
CONSOMMATION
Moyenne ECE (L/100 Km) : 5,8
Moyenne de l'essai (L/100 Km) : NC
CO2 (g/Km) : 133
PRIX NEUF (02/2014) : 24.750 €
PUISSANCE FISCALE : 10 CV

- Offre partenaire -

MOTEUR

Le lancement des Mini F56 marque également la rupture consommée du partenariat avec PSA concernant le 4 cylindres 1.6 THP, victime de bien des aléas durant sa carrière... Un moyen peut-être de rassurer la clientèle en faisant ainsi table rase du passé, puisque le nouveau bloc est cette fois 100% d'origine BMW. Il s'agit ni plus ni moins du 2.0 de la famille modulaire, de 3 à 6 cylindres en ligne, déjà vu sous le capot de nombreux modèles dont le Z4 28i. Sous le capot de la Cooper S, le twinpower s'équipe des dernières technologies turbo, injection directe, double VANOS et VALVETRONIC. Estampillé Euro 6, le 2.0 se permet l'affront d'afficher un taux d’émission de CO2 en forte baisse avec seulement 133g/km pour la Cooper S. Un sacré pied de nez au downsizing généralisé...

Le 4 cylindres 2,0 litres de la nouvelle Mini Cooper S n'a pourtant rien cédé au niveau puissance et affiche même 192 ch au lieu de 184 précédemment. Autre particularité, cette puissance est constante entre 4700 et 6000 tr/min et le couple maxi est digne d'un moteur électrique avec pas moins de 280 Nm dès 1250 tr/min et jusqu'à 4750. Toujours présent, un overboost le fait même grimper à 300 Nm durant un temps limité.

Evidemment, face au chrono la nouvelle met une sérieuse claque à la précédente Cooper S R56. Le 0 à 100 km/h est désormais franchi en seulement 6,8 secondes et les reprises sont détonnantes malgré l'allongement des rapports. Comme le moteur, la boîte manuelle à 6 rapports est également nouvelle et cela se ressent immédiatement dans son maniement. Elle se distingue de sa devancière par un poids réduit et un passage de rapport plus facile grâce à des garnitures en carbone pour les synchroniseurs. Un nouveau capteur de rapport permet en outre d’assurer une adaptation active du régime pour des passages de rapport plus sportifs à l’accélération et plus confortables au rétrogradage. En option, on pourra lui préférer encore plus de douceur et de facilité avec la boîte automatique à 6 rapports. Associée au système de navigation MINI, elle prend même en compte le profil de la route et l'anticipe pour adapter les changements de rapport !

Taillée pour l'autoroute et le cycle d'homologation avec sa 6ème longue, son Start Stop, la récupération de l’énergie au freinage et un système de commande sur mesure des pompes à carburant, à huile et à réfrigérant, de direction assistée électromécanique, la nouvelle MINI Cooper S affiche une consommation moyenne de seulement 5,7 L/ 100 km. Cerise sur le gâteau, Mini a même prévu les conditions idéales d’une conduite sobre, avec une molette située à la base du levier de vitesses qui permet de choisir entre les modes MID standard, SPORT et GREEN qui agissent sur les caractéristiques d’accélération, de direction et la signature sonore du moteur ainsi que, sur la MINI Cooper S dotée des équipements adéquats, l’éclairage d’ambiance, le temps de changement de rapport de la boîte automatique et le contrôle dynamique de l’amortissement.

SUR LA ROUTE

Entièrement redéveloppé, le châssis de la nouvelle MINI dispose à l’avant de l’essieu à jambe de suspension à articulation simple qui a fait ses preuves et à l’arrière de l’essieu multibras unique en son genre sur ce segment. Il est également doté de nombreuses améliorations relatives au choix des matériaux et à la géométrie sur l’ensemble de ses composantes.

essai mini cooper s f56  2014

D'après MINI, l’ensemble des nouveautés présentes sur la F56 visent à intensifier la célèbre sensation de rouler en kart et les caractéristiques d’agilité. Comme les grandes, elle est même la première voiture du segment à proposer en option une suspension pilotée qui marie confort de haut niveau avec une maîtrise du roulis optimale. La direction assistée électro-mécanique bénéficie elle aussi d’améliorations. Un système baptisé « Torque Steer Compensation » empêche la tendance au comportement directeur intrinsèque favorisée par le couple moteur différent sur les deux roues motrices. La précision de la direction est en outre optimisée dans les situations de manoeuvres d’évitement soudaines ou les courbes particulièrement sportives. Le système Servotronic de direction assistée asservie à la vitesse fait également partie des fonctions fournies de série.

Pour notre part, nous n'avons pas été convaincu d'un réel progrès en la matière, les réglages de la suspension plus souples, la direction au ressenti plus artificiel et le freinage moins mordant nous ayant un peu laissés sur notre faim côté sensations après quelques tours de circuit. Performante, à n'en pas douter, la MINI a été convertie à l'omniprésence électronique à l'image des BMW Motorsport. Si l'efficacité et la sécurité y gagnent incontestablement, il n'en est pas exactement de même concernant le plaisir du pilote.

Rassurez-vous, la MINI reste une des plus fun à conduire de la catégorie des GTI, l'ESP déconnectable autorise une certaine marge au plaisir de placer l'arrière sur les freins ou un simple lever de pied. Pour les moins téméraires, même actif le système ne castre pas tout le côté joueur de la Mini. Il intègre même un contrôle du freinage en courbe (CBC) et un assistant au freinage avec compensation du fading. Privée d'autobloquant mécanique, la Mini Cooper S F56 s'en remet comme nombre de ses rivales à un blocage électronique du différentiel sur l’essieu avant. Contrairement à la Clio 4 RS qui achève ses gommes en fumée en mode Race, celui de la MINI Cooper S reste opérationnel lorsque le système de contrôle de la stabilité est désactivé (DSC Off). La nouvelle MINI Cooper S dispose en outre du système Performance Control qui pallie la tendance au sous-virage à l’approche des plages limite. Big Brother is driving you...

CONCLUSION

:-)
Toujours aussi unique
Finition en progrès
Habitabilité améliorée
Position de conduite
Moteur plein partout
Performances
Consommation
Confort en progrès
Toujours ludique...
:-(
... mais sensations moins authentiques
Gabarit moins "jouet"
Moteur sans relief
Sonorité quelconque
Freinage manquant de mordant sur circuit
Baisse de poids minime

Qu'on se le dise, la Mini Cooper S F56 fait sa révolution culturelle et entre de façon fracassante dans l'ère moderne. Plus BMW que jamais, elle est aujourd'hui bardée de technologie à tous les niveaux. Mais rassurez-vous, elle a aussi su garder la joie de vivre des anciennes générations, même si sa conduite paraît de plus en plus connectée aux gadgets électroniques qu'à la route....



Devis d'assurance pour une MINI COOPER-S (F56)

AVIS

Vous possédez une COOPER-S (F56) ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets MINI sur le forum :
Forum
RECHERCHE