L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > VOLKSWAGEN > GOLF (7) R






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

VOLKSWAGEN GOLF (7) R (2014 - )

volkswagen golf 7 r 300 ch
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (17/10/2015)

RRRrrrr !!!

Après une Golf 6 R un peu décevante, la plus puissante des Golf est de retour chez Volkswagen. A peine quelques mois se sont écoulés entre sa présentation et celle de l’Audi S3 dont elle reprend notamment le 2.0L de 300 chevaux. Armée de sa nouvelle plateforme MQB qui a fait des miracles, cette nouvelle Golf 7 R promet d’allier efficacité et plaisir…

Texte : Maxime JOLY - Photos : Cédric AUGUSTO

La Volkswagen Golf 7 dispose de l’offre sportive la plus complète de la catégorie des compactes, tous constructeurs confondus. Outre la classique Golf GTI et sa version "Performance", on peut y ajouter la GTD qui s’écoule tout aussi bien (1.500 exemplaires par an en France) mais aussi la GTE hybride-rechargeable que nous avons essayée au printemps dernier et qui représente 7% des ventes totales de Golf 7 en France. Coiffant la gamme des "GT", la Golf R est un beau succès également puisque 400 se vendent chaque millésime. Et pour courronner le tout, le break Golf R arrive en concessions, la GTI va inaugurer une version Clubsport du calibre des Leon Cupra et Volkswagen nous prépare même une très méchante Golf R400 pour 2017 !

PRESENTATION

volkswagen golf 7 rjantes volkswagen golf 7 r

La nouvelle Golf R nous revient avec des ingrédients connus mais une recette nouvelle. Sur cette version comme sur la GTI, pour Volkswagen tout l'enjeu consiste à créer un équilibre entre sérieux et sportivité, entre discrétion et différenciation. Ou comment cacher une bête de 300 ch sous les traits d'une banale Golf, berline compacte la plus vendue en Europe ! Sur ce point, il faut admettre que c'est réussi. Toujours proposée en 3 et 5 portes (+820 €) faut-il rappeler, la Golf R fait de la sobriété sa meilleure marque de distinction face à une concurrence qui a tendance à abuser des artifices de style, jusqu'à la caricature. Au volant de la VW Golf R, vous pourrez donc facilement passer inaperçu et ne pas attirer l'attention outre mesure...

Quand on la regarde plus en détail, il est pourtant impossible de la confondre avec un banal TDI "R-Line". Les éléments de carrosserie spécifiques à la R semblent d'ailleurs un peu plus démonstratifs que sur la précédente génération. Le graphisme du bouclier avant, avec ses doubles prises d’air latérales superposées est nouveau et exclusif à la R, tout comme les doubles sorties d’échappement installées de part et d'autre du diffuseur arrière, à l'instar de l'Audi S3. Plus en détail, on découvre une grille de calandre modifiée et frappée du logo « R » ainsi que des feux de jour LED en double U intégrés au boîtier des phares bi-xénon. Le profil reste très sobre mais se pare malgré tout d'une jupe latérale spécifique et de jantes en alliage « Cadiz » de 18". En option, moyennant un supplément de 1130 €, on pourra passer à du 19" de diamètre (chaussé en 235/35) et opter pour les jantes "Pretoria" plus légères (y compris visuellement) qui équipent notre modèle d'essai. Les étriers de freins peints en noir font eux aussi dans la discrétion et ne se démarquent que par un petit logo « R » peint en blanc.

Sur les 8 coloris disponibles pour la carrosserie, un seul est gratuit (Blanc pur). Pour un peu plus d'originalité et de gaieté que le gris Argent métallisé (de notre exemplaire) bleu Nuit, gris Limestone, noir Intense et blanc Oryx, préférez le rouge Tornado (vendu 295 € contre 640 € pour les autres teintes métalissées et nacrées), ou le bleu Lapiz exclusif à la Golf R.

HABITACLE

interieur vw golf 7 rinterieur vw golf 7 r dsg 4motion

A l'intérieur de la Golf 7 R on retrouve évidemment la même sobriété. L'ambiance sombre domine avec des sièges baquets dont la bande centrale est de série en tissu noir et l'entourage en Alcantara de couleur grise avec des coutures piquées noires. Volkswagen propose aussi un pack cuir biton Nappa/Carbone en option dont la partie extérieure des assises et dossiers imite le carbone. Pour la partie centrale, vous avez alors le choix entre du cuir gris foncé ou gris clair. Sur la planche de bord, le noir (laqué) s'invite aussi un peu partout. Seul le pédalier avec repose-pied en aluminium ajoute véritablement une touche sportive à cet habitacle typiquement "Volkswagen".

S'il n'y a rien à reprocher à la qualité de la finition sur la Golf 7, il faut bien admettre que l'habitacle de cette version ultra sportive se montre vraiment peu chaleureux. Même les aiguilles du compte-tours et du compteur de vitesse, éclairées en bleu, contribuent à créer une atmosphère froide comme un mois de janvier au coeur de la Basse-Saxe. La personnalisation à bord de la Golf R s’étend pourtant en de multiples endroits, avec de petits logos ajoutés sur le volant et l'instrumentation en passant par le menu de démarrage de l’écran tactile (à capteur de proximité) sur la console centrale et la clé de contact.

Côté équipement, la R se positionne en véritable haut de gamme et ne concède donc rien sur le confort ou les aspects pratiques. Les options sont peu nombreuses et concernent principalement la caméra de recul, la suspension pilotée DCC et le système de navigation "Discover Pro" à 1760 € intégrant les services en ligne Car-Net et les diverses fonctions de connectivité mobile.

CARACTERISTIQUES


VOLKSWAGEN GOLF (7) R
moteur tsi 300 ch golf r
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne, 16 soupapes avec double calage d'AAC et levée variable à l''échappement
Position : transversal AV
Alimentation : Bi-injection + turbo (1,2 bars) avec échangeur
Cylindrée (cm3) : 1984
Alésage x course (mm) : 82,5 x 92,8
Puissance ch DIN à tr/mn : 300 de 5500 à 6200
Couple maxi en Nm à tr/mn : 380 de 1800 à 5000
TRANSMISSION
4x4 (Haldex) + EDS + XDS+
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle ou DSG (6)
POIDS
Données constructeur (kg) : 1401
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 4,75
ROUES
Freins Av-Ar (Ø mm) : disques ventilés (340) - (310)
Pneus : 225/40 R 18
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 250 (limitée)
1000 m DA :
0 - 100 km/h : 5"1
CONSOMMATION
Moyenne cycle mixte (L/100 km) : 7,1
Moyenne de l'essai (L/100 km) : 10
CO2 (g/km) : 165
PRIX NEUF (10/2015) : 42.300 €
PUISSANCE FISCALE : 19 CV

- Offre partenaire -

MOTEUR

Audi n’est pas radin et accepte de prêter aux copains certains de ses moteurs. C’est le cas du 2.0 TSI EA888, dans sa livrée de 300 chevaux, qui ne s’est pas fait prier pour se faufiler dans le compartiment moteur de la Golf.

Le TSI 300 dispose d’une commande variable des soupapes à double réglage d’arbre à cames et de la levée des soupapes sur deux niveaux côté échappement. Par rapport au moteur de la Golf GTI, plusieurs pièces ont été modifiées ou entièrement revues : la culasse, les soupapes d’échappement (avec bagues de sièges de soupape et ressorts), les pistons, les injecteurs haute pression et le turbocompresseur. Enfin, la cartographie est modifiée également, amenant un creux sous 2.500 tr/min comme nous l’avions particulièrement noté dans le TTS porté à 310 ch.

Cinq modes de conduite sont disponibles sur la compacte Volkswagen, de Comfort à Race (semblable au mode Cupra de la Leon). Le mode Normal nous a parus être le plus homogène. A la fois dans la gestion de la boîte DSG - à moins de verrouiller les passages en manuel - qui était montée sur notre exemplaire d’essai (option à 1.700 €) mais aussi dans l’utilisation de l’amplificateur sonore qui agace rapidement. Bien que la courbe de couple semble plus lisse et donc plus linéaire avec le mode Normal, l’agrément global compense largement la diminution du caractère.

La consommation de ce nouveau 2.0 TSI est annoncée en baisse de 18% malgré la hause de 30 ch. En pratique, la VW Golf R affiche deux visages. Capable d'une frugalité étonnante en éco-conduite avec une consommation tournant autour de 8L/100 km, le TSI 300 peut aussi engloutir des litres de sans plomb supplémentaires dès que le rythme s’accélère. La consommation moyenne s’établissant à 10 litres est tout de même loin d’être honteuse au vu de la puissance et des performances affichées.

Parlons un peu des performances de cette Golf 7 R justement. Le 0 à 100 km/h est annoncé en seulement 4,9 secondes avec la DSG et 5"1 en boîte manuelle. Mais tant que la boîte manuelle est encore là, profitez-en quitte à sacrifier quelques dixièmes ! D’autant que, malgré les 6 grammes de CO2 économisés au kilomètre, il n’y a aucune influence sur le malus écologique (2200 € pour l’année 2015).

SUR LA ROUTE

La Golf 6 R ne se trainait pas. Ce n’est donc pas sur le précédent chapitre que nous attendions la septième génération mais bel et bien sur ses qualités routières. Louée par plusieurs magazines dont certains la placent même devant l’Audi RS3, nous attendions de voir si quelque chose changeait par rapport à la S3 (8V) et, si oui, ce qui changeait...

essai vw golf 7 r

McPherson à jambes de suspension avec bras triangulaire inférieur et déport de l’axe du pivot de fusée sur l'avant, essieu multibras (comme sur toutes les Golf 4MOTION) à l'arrière, d'un strict point de vue technique, les trains semblent identiques à ceux de la S3. Officiellement, il est compliqué d’avoir une réponse concrète à cette question. A chaque interlocuteur, une réponse différente. Plusieurs sources haut placé chez VW nous ont affirmé que les réglages étaient les mêmes que sur l’Audi. Une autre, plus proche du terrain, allait carrément dans le sens inverse des journalistes en jugeant le 4Motion moins joueur que le Quattro, bien que tous les deux utilisent aussi un différentiel Haldex identique. Le meilleur moyen de se faire une opinion était donc de l’essayer. Ayons cependant l’honnêteté de dire qu’un an et demi se sont écoulés depuis notre essai de la S3, compromettant une comparaison vraiment objective. Celle qui nous reste le plus en mémoire est la RS3.

Pour commencer, la hauteur de caisse de la Golf R est abaissée de 5 mm par rapport à la GTI. Ressorts, barres anti-roulis et amortisseurs sont spécifiques, et nous avions droit à la suspension adaptative facturée à 1.050 €. Confortable en mode Normal, la Golf passe à l’exact opposé en mode Race. Si l’impact sur le confort est palpable, il l’est moins sur le roulis qui ne semble jamais totalement contenu. Concrètement, la voiture s'écrase encore un peu sur ses appuis dans les virages. Le conducteur peut cependant compter sur un bon train avant, bien plus incisif que par le passé et, par conséquent moins sous-vireur. Sans doute en raison du surpoids engendré par la transmission intégrale, il nous a toutefois semblé moins vif que sur les récentes tractions puissantes du groupe.

La répartition du couple gérée intégralement par l'électronique peut non seulement varier entre l’avant et l’arrière, mais aussi entre chacune des roues grâce à la fonction de blocages de différentiel électroniques (EDS) intégrée à l'ESP (ESC). En freinant la roue qui patine, il permet de transférer la force motrice à la roue opposée. Par ailleurs, la nouvelle Golf R est équipée aux essieux avant et arrière de la fonction XDS+, qui freine les roues intérieures dans les virages rapides afin de réduire le sous-virage et augmenter l'agilité, sur un principe similaire au Torque Vectoring des "vraies" Audi quattro. Ajoutons que la Golf R est la seule de la gamme à se permettre un ESC 100% déconnectable, en plus du mode Sport qui recule déjà son intervention. Avec toutes ces interventions via les freins on pourrait craindre à leur efficacité et leur endurance mais VW n’a pas lésiné sur les moyens et monte des disques de dimensions généreuses comme en témoignent ceux de 340mm à l’avant.

La direction progressive, directe et précise, est toujours une réussite sur cette nouvelle génération. En revanche, le manque de sensations retranscrit derrière le volant reste un sérieux bémol parlant d'une "super GTI" de 300 ch. Un regret évident car malgré le passage à la plateforme MQB, la Golf R reste dans un registre de petite GT sans en avoir le prestige mécanique comme cela a pu être le cas des anciennes Golf R32. C’est ce qui fait qu'une RS3 lui reste largement supérieure, ne serait-ce que pour son 5 cylindres absolument magique. Et on ne peut même pas dire que l’Audi, malgré son train avant alourdi, soit foncièrement moins agile.

Bien que la clientèle visée soit fondamentalement différente, la VW Golf R aura bientôt une nouvelle concurrente en face d'elle avec la nouvelle Focus 3 RS dont les tarifs débutent à 38.600 €, tout en offrant plus de puissance et des performances a priori supérieures, ainsi qu'une transmission plus extravertie. Espérons que le projet de Golf R400 se concrétise et distille plus d’émotions…

CONCLUSION

:-)
Performances
Finition
Confort
Equipement de série
Direction
Comportement routier en progrès
Sécurité active
ESP déconnectable
Polyvalence
:-(
Manque de sensations
DCC en option
Tarif élevé

La Volkswagen Golf 7 R a gagné en dynamisme mais malheureusement pas assez en émotion. Dans ce registre, la GTI en donne presque autant pour beaucoup moins cher. Mais la super-Golf peut compter sur sa transmisison intégrale et ses performances supérieures tout en ayant le mérite d’être commercialisée dans trois carrosseries différentes et de proposer, encore, la boîte mécanique. A plus de 42.000 €, on apprécierait toutefois d'avoir la suspension pilotée en série...



Devis d'assurance pour une VOLKSWAGEN GOLF (7) R

AVIS

Vous possédez une GOLF (7) R ? Ajoutez votre avis !



VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets VOLKSWAGEN sur le forum :
Forum
RECHERCHE