L'AUTOMOBILE SPORTIVE > ACTUALITES > autre

Le sport auto peut-il prendre la vague de la transition écologique ?

13/10/2021

Le sport auto peut-il prendre la vague de la transition écologique ?

 Alors que le Grand Prix de France de Formule 1 vient tout juste de recevoir la certification environnementale trois étoiles de la FIA, la question de la compatibilité des sports automobiles et du développement durable se pose. La F1 tend à répondre à cette question puisque le championnat à pour objectif le zéro carbone d’ici à 2050.

Sport auto et écologie, est-ce compatible ?



La transition écologique n’est pas un mot inconnu dans la société actuelle. Il s’agit d’une évolution vers un nouveau modèle économique et social qui change la façon de consommer afin de répondre aux grands enjeux environnementaux en matière de changement climatique. Alors que les épisodes de pollution obligent de plus en plus de conducteurs à demander une vignette Crit'Air, la question de l’écologie dans les sports automobiles peut être abordée de manière légitime.

Diamétralement opposé au développement durable, le sport automobile a néanmoins été amené à réévaluer son mode de fonctionnement. Une démarche qui passe à la fois par la réduction du nombre d’équipages à travers le monde, mais aussi par l’utilisation de différentes carrosseries composites. Par ailleurs, certaines équipes se sont engagées à devenir plus propres, à l’exemple de celle du Royaume-Uni. Pour cela, les efforts sont rationalisés afin de mieux respecter l’environnement, réduire l’empreinte carbone et optimiser les coûts de fonctionnement. Les structures de service ont également été modifiées, afin de les faire passer de permanentes à temporaires via des structures gonflables. Cela permet donc de réduire le nombre de camions circulant au cours de la saison et contribue donc à limiter les émissions de gaz à effet de serre.

La Formule E, championnat des monoplaces électriques



En 2014, le premier championnat de monoplaces électriques voyait le jour. L’idée était alors de promouvoir le développement durable ainsi que les mobilités électriques. Aujourd’hui, la discipline est bien installée dans le paysage du sport automobile et attire des pilotes de renom. En plus des innovations techniques réalisées permettant aux pilotes de ne plus changer de véhicule durant la course, les équipes doivent désormais se lancer dans une démarche de certification environnementale de leur écurie. Et elles ont jusqu’à fin 2022 pour le faire, sans quoi elles ne pourront plus prendre le départ du championnat.

L’Extrême E, imaginée par les concepteurs de la FE, n’est pas en reste dans la démarche écologique. En effet, cette série de courses voit s’affronter des véhicules utilitaires de sport dans des environnements climatiques extrêmes. Et plutôt que d’utiliser l’avion pour transporter les voitures et le matériel, tout est acheminé par cargo. L’occasion, également, pour des scientifiques de mener des études océaniques, un laboratoire de recherches étant présent sur le navire. D’ici à la fin de cette première saison, l’Extrême E a pour but le zéro carbone.

La F1 se tourne vers le développement durable



Du côté de la Formule 1, l’objectif affiché est de compenser les émissions de CO2 d’ici à 2030. Le championnat doit en effet prouver qu’il garde son intérêt social, notamment en termes d’innovations technologiques. Et si l’apport de la technologie hybride a permis de baisser la consommation des véhicules, cela ne représente en réalité que 0,7 % des émissions de CO2 générées par la F1. La grosse source d’émissions reste le transport du matériel et des équipes à travers le monde. La seconde source principale d’émissions de gaz à effet de serre réside dans les déplacements du personnel se rendant sur les courses et comprend à la fois les équipes, les sponsors ou encore les journalistes et les membres de l’organisation.

Compenser l'empreinte carbone est un moyen qui se développe et qui n’a pas de conséquences sur la performance. Cela consiste à planter des arbres capables d’absorber le CO2 généré. Cependant, le but intermédiaire reste que toutes les courses soient considérées comme étant durables d’ici à 2025.

D'ici là, les monoplaces fonctionneront à partir de la saison 2022 avec un mélange de carburant. Il sera composé à 90 % de combustible fossile et à 10 % d’éthanol renouvelable, contre seulement 5,75 % actuellement. Il faudra attendre 2026 et l’entrée en vigueur des nouveaux moteurs pour arriver au 100 % bio-carburants. D’abord testés à petite échelle dans une usine, ces carburants auront un composant avancé qui proviendra d’un système de capture du carbone. Cela devrait notamment comprendre des déchets agricoles ou des cultures non alimentaires établies sur des terres impropres à la production alimentaire. Il s’agit donc pour la Formule 1 d’arriver à conjuguer intérêts économiques et intérêts écologiques.

Des projets sociaux pour démocratiser le sport automobile



Du côté de la Formule E, le développement durable n’est pas le seul enjeu. En effet, le programme Girls on track est en train d’être développé afin de démocratiser les sports automobiles auprès des adolescentes et des jeunes filles de 8 à 18 ans. Elles sont ainsi invitées à découvrir les différents aspects de l’industrie du sport automobile, et ce, de manière totalement gratuite. Des ateliers favorisant la mixité sont proposés et ont pour but de leur présenter de nouveaux métiers auxquels elles pourront accéder plus tard.

ACTUALITES autre



Neste a lancé son carburant Diesel renouvelable en Belgique

Neste a lancé son carburant Diesel renouvelable en Belgique
En tant que premier fournisseur mondial de diesel renouvelable et de carburant durable pour l'aviation, Neste lance son produit Neste MY Renewable Di...
Lire la suite

Bermat GT : une nouvelle supercar à l'italienne

Bermat GT : une nouvelle supercar à l'italienne
Un nouveau constructeur automobile en Italie, c'est un évènement en soi. Et lorsque celui-ci veut renouveler le genre historique du Grand Tourismo à l...
Lire la suite

L'innovation est plus décisive que jamais pour les constructeurs

L'innovation est plus décisive que jamais pour les constructeurs
La course à la puissance qui a tiré l'automobile thermique jusqu'à son niveau actuel entre dans une nouvelle ère avec l'électrification massive des vé...
Lire la suite

> TOUTE L'ACTUALITE autre...

 

Forum

DERNIERS SUJETS « autre » DU FORUM :



> ACCES AU FORUM

VOUS POURRIEZ AIMER