stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

L'AUTOMOBILE SPORTIVE > REPORTAGE > RENAULT SPORT ICE DRIVING EXPERIENCE

RENAULT SPORT ICE DRIVING EXPERIENCE

renault sport ice driving experience val thorens
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (19/03/2017)

Holiday on ice

Renault Sport Cars ne s'occupe pas seulement de la mise au point des modèles R.S. mais aussi des GT de Renault. C'est pourquoi, en plus de la Clio RS restylée, la Twingo GT était également de la partie dans les ateliers de neige proposés durant notre week-end à Val Thorens...

Texte : Maxime JOLY
Photos : D.R.

Tout le monde attend la prochaine Mégane 4 RS depuis l'arrêt, l'été dernier, de la Mégane 3. Et on ne parle pas de la très désirable nouvelle Alpine A110. Cette attente forcée en matière de sportives tricolores est l'occasion de refaire l'actualité sur le restylage récent de la Clio 4 RS et de rappeler que la gamme GT est également sous la houlette des sorciers des Ulis...

CLIO RS TROPHY

renault clio rs trophy 220 snow ice driving experience pilotage sur neige

La série limitée Clio RS 220 Trophy a été reconduite sur le restylage. Elle chapeaute la version 200 chevaux et se distingue de la phase 1 par la ligne inox signée Akrapovic. Le repoudrage est discret mais réussi, en particulier à l'avant, avec l'éclairage additionnel LED RS Vision en forme de drapeau à damier, hérité du regretté concept RS16. L'intérieur progresse également d'un point de vue qualitatif même s'il n'est toujours pas le point fort de la Clio 4.

C'est sur le circuit Alain Prost de Val Thorens, le plus haut d'Europe et long de 980m, que nous avons pu tester la conduite sur la glace en Clio RS. La boîte EDC est toujours imposée, tout en proposant trois modes de conduite : Normal, Sport (avec ESP retardé) et Race (ESP entièrement coupé) en verrouillant les commandes manuelles. Les tours de reconnaissance se font en Normal et en Sport pour découvrir le tracé et se faire aux réactions de la voiture. Par chance, la météo est déchaînée durant notre weekend au point de retarder l'accès aux hauteurs. La tempête de neige ne faiblit pas au cours de la première journée. Glace et neige se mélangent. Le tracé comprend plusieurs beaux virages dont le premier est précédé d'un joli dénivelé fait de multiples bosses successives.

renault clio rs trophy 220 snow ice driving experience pilotage sur neige

Si vous avez lu nos essais de la Trophy et de la 200 EDC, vous savez que nous ne sommes pas de grands fans de cette dernière mouture de la Clio RS qui, il est vrai cependant, a trouvé son public et se vend plus que sa devancière. La bonne idée de cet atelier, purement axé sur le plaisir, est qu'il mise sur les qualités de la RS : son arrière joueur tout en n'ayant pas besoin de forcer sur son défaut, son manque de train avant. La Clio 4 RS cultive la contradiction d'être passée dans la catégorie des GT, et d'être l'une des citadines les plus survireuses du marché. Sur une bonne partie de la piste, jouer avec les freins et l'accélérateur offre suffisamment de latitude pour s'initier à la conduite par les portières. Et si ça ne suffit pas, un coup de frein à main termine le travail. Franchement très sympa ! Ça le devient encore plus après la nuit tombée. L'ambiance est radicalement différente mais le plus impressionnant est la qualité de l'éclairage RS Vision en activant les feux déportés. A ceux qui ont reproché à la Mégane 3 phase 3 son éclairage indigne, ils trouveront sans doute leur bonheur sur la prochaine Mégane RS...

En revanche, la boîte EDC demeure le talon d'Achille de la Clio. Certes améliorée au passage à Euro6 de la Clio RS (y compris en 200 chevaux), elle souffre toujours d'une gestion incompréhensible en automatique (en Sport, la ligne Akra au demeurant plutôt sympa est souvent mise à contribution à cause d'un régime inutilement élevé) et d'une prise d'initiative encore présente en manuel. L'idée est probablement d'éviter le sous-régime mais on se perd dans le rapport sélectionné si l'on n'a pas l'œil rivé entre les compteurs. On finit par anticiper ses réactions et à s'y faire mais vous ne m'enlèverez pas de l'esprit qu'une vraie bonne boîte sportive s'adapte à l'homme, et non l'inverse...

TWINGO GT

renault twingo gt 2017

Le badge Renault Sport sur le hayon de la petite Twingo n'est pas qu'un élément marketing (comme nous l'avions rappelé lors de l'essai de la Mégane 4 GT). C'est d'ailleurs valable pour la cousine de la Twingo, la Smart Brabus, dont l'ingénierie est également l'œuvre de Renault Sport, Brabus se contentant d'habiller plus virilement la citadine. En revanche, le label GT signifie qu'il ne s'agit pas d'un modèle classé RS. Cela se traduit par certains choix techniques tels que l'ESP non déconnectable. Pour notre atelier visant à mettre à l'avant la propulsion de la Twingo, toutes les assistances ont été désactivées. Le résultat est... glissant ! De quoi faire regretter qu'une vraie déclinaison RS ne soit pas à l'étude. Le nombre de chevaux importe peu, ce sont les réglagles châssis qui nous intéressent ! Un pur défouloir très apprécié par les personnes présentes même si, de mon côté, j'ai tout de même préféré les sessions en Clio RS.

CONCLUSION

Ce genre d'événement proposé par Renault Sport est idéal pour voir autrement une gamme de véhicules plus habituée aux circuits d'asphalte. C'est ainsi que sans approuver totalement l'orientation choisie pour la dernière Clio RS, il est tout de même possible de prendre beaucoup de plaisir à son volant dans ces conditions.

Un grand merci à toute l'équipe de Renault Sport pour cette expérience rafraîchissante !