stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

L'AUTOMOBILE SPORTIVE > REPORTAGE > HISTORIQUE RENAULT MEGANE RS

SAGA RENAULT MEGANE R.S.

renault megane rs saga versions series limitees evolutions production
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (15/09/2017)

Graines de stars

Arrivée à maturité, la Renault Megane RS amorce sa troisième génération en position de leader contesté sur un segment de marché hautement concurrentiel. Malgré la suprématie des compactes 4 roues motrices, les berlines à traction avant n'ont pourtant pas dit leur dernier mot. Mais la nouvelle Megane 4 RS devra encore convaincre et, pour cela, probablement aller chercher un record comme ses devancières. Retour sur l'histoire d'une compacte française pas comme les autres : la Megane RS !

Texte : Sébastien DUPUIS
Photos : Thomas POSLUSZNY & D.R.

En 2017, Renault Sport fête ses 40 ans et son ambition est toujours la même : tisser le lien entre la compétition et la voiture de série à travers des modèles sportifs capables de faire référence sur le marché. Cette mission, confiée au département Renault Sport Cars, a pris forme sur deux générations et près de 16 déclinaisons. Le magazine Echappement, a décerné 3 prix de sportives de l'année, en 2007, 2008 et 2014, à la Renault Megane RS. L'anglais Evo a plébiscité la F1 Team R26 en 2008 et Renault Sport a reçu l'Award Top Gear en 2009 dans la catégorie « Manufacturer of the year ». Ajoutons au palmarès des titres honorifiques celui du trophée What Car? de la « Best Hot Hatch » en 2010, 2011 et 2012 et le titre 2014 des lecteurs de L'Automobile Sportive pour la version Trophy-R ! Suffisant à notre avis pour pouvoir parler, sans patriotisme mal placé, de l'une des meilleures compactes sportives du monde...

MEGANE RS, LA COMPACTE DE GRAND TOURISME

La tradition sportive de Renault remonte à une époque bien plus lointaine que la première Megane RS. Dès les années 50, sous l'influence d'Amédée Gordini, les premières berlines sportives « grand public » sont produites, avec de nombreux succès et modèles emblématiques, au premier rang desquels on retrouve la R8 Gordini de 1964. Dans le segment berline, la Megane RS est la dernière-née d'une lignée importante de traction avant, lancée par la R12 Gordini dont on se souvient qu'elle avait fait des esclandres chez les puristes. Pendant la décennie suivante, c'est la R11 Turbo qui se fait remarquer avant de céder le créneau à la Renault 19 16S.

Longtemps incarné par la valeur étalon qu'était la Volkswagen Golf GTI, ce marché devenu moribond au début des années 1990 se retrouve en pleine mutation à la fin de la décennie. Des ventes en forte augmentation vont convaincre les responsables de Renault de donner leur feu vert au développement d'un modèle hautes performances de la Megane. Si la Golf IV GTI ne fait plus référence, le niveau de performances dans la catégorie a été repoussé à un tout autre niveau par sa cousine l'Audi S3 première du nom. Une arrivée fracassante d'Audi sur le segment des compactes qui va faire beaucoup d'émules à l'aube des années 2000. Ce sera le cas notamment de la SEAT Leon Cupra R, la Ford Focus RS mk1, mais aussi l'Alfa Romeo 147 GTA ou l'Opel Astra OPC turbo qui vont passer une à une la barre symbolique des 200 ch, longtemps considérée comme une limite infranchissable pour un modèle à traction avant.

Présentée pour la toute première fois au salon de Francfort en 2003, la première Megane RS arrive sur la route l'année suivante. Renault propose alors deux versions de carrosserie, berline ou coupé, et une motorisation unique. Par rapport à la Megane II standard, la RS ajoute essentiellement une double sortie d'échappement inspirée de la Clio V6 et des boucliers plus agressifs. A l'avant, une large entrée d'air vient refroidir le moteur et les échangeurs tandis que les antibrouillards extériorisés font polémique. Des jantes en aluminium de 18 pouces et un moteur 2.0 turbo achèvent la mutation pour entrer par la grande porte sur le segment des compactes sportives.

f4rt megane rs 2004Pour le moteur, les équipes de Renault Sport vont partir d'un bloc déjà bien connu et éprouvé. Il s'agit du moteur F4RT, un classique 4 cylindres en ligne typé longue course à bloc fonte et culasse 16 soupapes qui délivre paisiblement 165 ch dans l'Avantime avec un petit turbo basse pression. Mais pour mériter de porter les armoiries de Renault Sport, il va subir une sérieuse augmentation de son rendement. Le F4R, sa versiona tmosphérique, a d'ailleurs déjà fait l'objet du travail de Renault Sport sur une autre sportive du losange : la petite Clio RS qui bouscule déjà sévèrement son train avant ! Plus puissante que le F4RT de base grâce à l'adoption d'un calage variable à l'admission, ce n'est pourtant pas cette évolution qui va servir de base à la Megane RS. Pour obtenir le niveau de puissance souhaité, supérieur à 200 ch, Renault n'a en effet pas beosin du coûteux et complexe système de déphasage. Avec une simple augmentation de la pression de turbo et l'adoption d'une turbine de type twinscroll ainsi que quelques autres aménagements (vilebrequin, pistons), le F4RT "RS" bondit à 225 ch et 300 Nm de couple disponibles dès 2000 tr/min.

Par rapport à la concurrence, l'objectif est atteint. Sur le papier ce moteur à les atouts nécessaires et la Megane RS avance des chiffres prometteurs avec un 0 à 100 km/h en 6"5 et seulement 26"7 sur le kilomètre départ arrêté. Malheureusement, le châssis de cette première mouture ne va pas se montrer complètement à la hauteur des attentes, notamment à cause d'un ESP non déconnectable qui bride le pilotage et d'un train avant parfois dépassé par le couple. Qu'à cela ne tienne, Renault Sport ne va pas mettre longtemps à revoir sa copie ! Néanmoins, Avec 5200 ventes dès 2004, la Megane de Renault Sport porte en elle les gènes du succès à venir.

train avant à pivots indépendants renault sport tapiLE T.A.P.I.
Si la Megane RS s'est distinguée particulièrement c'est d'abord grâce à une technologie remarquable : le Train Avant à Pivot Indépendant. Déjà utilisée sur la R21 Turbo de Superproduction à la fin des années 1980, cette architecture permet de contenir les désagréments provoqués par un gros couple envoyé aux roues directrices. Avec le T.A.P.I, l'axe de pivot du train avant est découplé. La rotation de la roue suivant son axe de pivot est assurée par une liaison pivot entre le porte-moyeu et un porte-pivot en aluminium. Le déport fusée est ainsi réduit à 32mm contre 60mm pour un train de type McPherson classique comme celui de la Megane 2. Le porte pivot est fixé sur le bras inférieur rectangle tandis que la tenue en rotation est assurée par une biellette qui relie les deux pièces.

TROPHY : LE VIRAGE SPORTIF

megane 2 rs trophy v6 competition 2005megane 2 rs trophy 2005

Au cours de sa production à l'usine de Dieppe, entre 2004 et 2009, la Megane II RS connaîtra pas moins de 4 déclinaisons, 2 restylages et même une - très polémique - version DCi. Elle suit l'ambition des équipes de Renault Sport qui ont la charge de proposer un modèle répondant à une demande la plus large possible. C'est dans cette optique qu'apparaît dès 2005, 9 mois seulement après la sortie de la première Megane RS, la série limitée Trophy (500 exemplaires) dotée d'un nouveau châssis plus radical : le châssis Sport. Avec des ressorts plus raides à l'avant (+25%) et, surtout, à l'arrière (+77%) accompagnés de butées rigides en polyuréthane, une barre anti-roulis réduite d'un millimètre, des jantes plus légères (-1,5 kg) chaussées de pneus élargis (235/40) et la possibilité de déconnecter l'ESP, ce nouveau châssis élargit un peu plus la proposition de Renault Sport sur le marché des compactes sportives. Preuve de sa pertinence, le principe d'une double offre de châssis distincts en réglages et en composants (Sport et Cup) sera reproduit sur les générations suivantes jusqu'à la toute dernière Megane 4 RS.

EUROCUP MEGANE TROPHY
La Megane Trophy Eurocup s'inscrit dans la longue tradition des "courses de coupes" (ou trophées) chez Renault qui remonte à la R8 Gordini et a accompagné la sortie de nombreux modèles sportifs de la marque. Les versions Trophy" débutent avec le Spider en 1995, suivi de la Clio V6 en 1999. Mais pour sa remplaçante, la Megane 2, les hommes du losange sont allés plus loin que jamais auparavant... Propulsée par un V6 3.5L Nissan délivrant 330 ch à 7000 tr/min, installé en position centrale dans un châssis tubulaire en acier habillé d'une carrosserie en fibre de verre, la Megane Trophy Eurocup animera les World Series by Renault de 2005 à 2008 sous la forme d'une Megane II, puis de 2009 à 2013 sous la forme de la Megane III.

R26 : LA REFERENCE

megane rs f1 team r25megane rs f1 team r26

La série limitée Trophy précède de peu le restylage de la Megane 2 RS qui intervient en 2005. Pour sa première évolution, la Megane RS conserve à l'identique son GMP. Les jantes de la Trophy sont reprises en série tandis que la face avant est légèrement liftée. En 2006 et 2007, les Megane F1 Team et F1 Team R26 rendent hommage aux victoires de l'écurie Renault en Formule 1. La première, officieusement dénommée R25, voit l'apparition des sièges baquets Recaro, la seconde – élue en 2007 Sportive de l'année par le magazine Echappement – marque encore plus les esprits en proposant, pour la toute première fois, l'adoption d'un différentiel à glissement limité (DGL). Grâce à cet autobloquant qui transfère le couple vers la roue la plus adhérente lors des phases de patinage, le châssis gagne en motricité pour devenir plus précis et efficace. Avec un ESP enfin déconnectable, la F1 team R26 s'affirme comme la plus joueuse des Megane RS. Enfin, le moteur F4RT RS propose un léger surplus de puissance, en affichant 230 chevaux et 310 Nm de couple. Ajoutons que la F1 Team R26 est la première à pouvoir se parer de la teinte Jaune Sirius du Renault Spider qui deviendra la couleur emblématique de Renault Sport.

renault sport megane 2 rs r26.r jaune sirius

L'aventure de la première génération de Megane RS s'achève en apothéose avec la proposition la plus radicale de Renault Sport : la Megane R26.R. Présentée au salon de Londres en 2008 et prévue en série limitée numérotée, c'est une R26 repensée pour la performance pure. Dépouillée de quelques 123 kg grâce à l'utilisation d'aluminium et de carbone, de vitres et lunette arrière en polycarbonate et de baquets compétition, elle pèse seulement 1232 Kg. Une performance qui en appelle une autre, avec un 0 à 100 km/h en 6s et un 1000m départ arrêté en 25,9s. Mais, outre son look unique avec le capot en carbone apparent, la R26.R va surtout marquer les esprits avec un record : celui de la traction avant de série la plus rapide du monde sur la mythique Nürburgring Nordschleife (voir encadré plus bas).

match megane rs trophy r vs r26rMATCH : MEGANE TROPHY-R vs R26.R SUR CIRCUIT !
Après avoir été élue sportive de l’année 2014 par les lecteurs de L'Automobile Sportive, nous voulions répondre à une question simple : la Renault Megane RS Trophy-R est-elle aussi radicale et sportive que son aînée, la R26.R ? Pour trancher, nous les avons confrontées sur leur terrain de prédilection : le circuit !
> Comparatif circuit Megane RS Trophy-R / R26.R

MEGANE 3 RS, TRANSFORMER L'ESSAI

renault sport megane 3 rs 250 2010 jaune sportrenault sport megane 3 rs 250 2010 jaune sport

Présentée en 2009, la nouvelle génération adopte les lignes dynamiques du coupé Megane 3 et abandonne la carrosserie 5 portes. L'identité de la Megane RS se veut plus affirmée et sportive, même si Renault entend continuer à proposer une voiture utilisable au quotidien comme sur circuit. Les principes de base établis sur la Megane 2 RS sont donc reconduits avec la double offre de châssis (Sport et Cup), les sièges Recaro, le T.A.P.I et le différentiel à glissement limité (sur châssis Cup exclusivement). Mais cette fois pas de Dci au programme, tandis que le 2.0L F4RT subit une sérieuse cure de musculation et passe à 250 ch en adoptant le calage variable de la Clio RS. Le résultat est sans appel puisque la puissance gagne 20 ch et le couple bondit de 30 Nm, permettant au modèle de se rapprocher des performances de la R26.R sans pour autant renier un équipement de confort moderne.

feux arriere megane 3 rs 250compteurs megane 3 rs 250

L'autre fait marquant de cette Megane III RS est la délocalisation de la production de Dieppe vers Palencia, en Espagne, avec les autres Megane. Conséquence de ce déménagement, la célèbre couleur jaune Sirius est temporairement retirée du catalogue faute de maîtriser le procédé en Espagne. Le "jaune sport" opaque se substitue à elle tandis que le design gagne clairement en musculature avec des hanches très marquées par des élargisseurs d'ailes spécifiques. A l'avant on note un bouclier exclusif qui adopte une lame aérodynamique type "F1". A l'arrière, la double sortie est remplacée par une sortie canule unique centrale et les grilles factices de l'ancien modèle cèdent leur place à un (pseudo) diffuseur plus valorisant. Le train avant a été repensé pour encore plus de précision avec des éléments en aluminium (pivot, porte-pivot et bras inférieur) et un nouveau berceau. Critiquée sur la précédente génération pour son manque de ressenti, la direction adopte une nouvelle assistance électrique tout en bénéficiant d'un calibrage spécifique sur la RS. Enfin, comme les freins sont aussi importants que le moteur sur une sportive, Renault Sport poursuit sa collaboration avec Brembo qui fournit des étriers à 4 pistons et des disques ventilés de 340 mm. Les deux châssis disponibles (Sport et Cup) se distinguent toujours par des tarages spécifiques et le châssis Cup profite d'un DGL retaré à 2,3 contre 2,1.

rs monitor renault sport megane 3 rs 250RS MONITOR
La première apparition du R.S. Monitor est liée à la Megane III RS. Si le graphisme rudimentaire de cette première forme de télémétrie embarquée grand public prête aujourd'hui à sourire, les différentes informations sur la conduite et le moteur vont devenir rapidement indissociables du monde des sportives modernes...

Cette génération marque également l'expansion de la Megane RS à l'international. Elle porte les valeurs de Renault Sport au-delà de l'Europe et notamment en Australie, où 2360 modèles trouvent preneur entre fin 2010 et fin 2015. A l'issue de l'année 2016, la Megane III R.S. est présente dans plus d'une quarantaine de pays, les ventes à l'international représentant environ 2/3 des volumes dont la moitié hors d'Europe. Dans les régions les plus éloignées de son marché d'origine, comme au Japon par exemple, elle assure le lien entre la Formule 1 et le groupe Renault et contribue à l'image positive de Renault Sport.

TROPHY, LE RETOUR !

renault megane 3 rs 265 trophy 2011

A l'image des déclinaisons qui ont suivi la première génération de Megane RS, les séries limitées vont servir d'introduction aux évolutions progressives du modèle. Dès 2011, la Trophy fait son retour au catalogue Megane RS. Basée sur le châssis Cup, la "Trophy 265" introduit essentiellement une augmentation de puissance, le 2.0L turbo grimpant à 265 chevaux et 360 Nm de couple. Une association qui fait mouche puisqu'elle devient à son tour la traction la plus rapide du marché avec un nouveau record au Nürburgring. Initialement prévue à 500 exemplaires, ce sont 1068 modèles qui sortiront des lignes de production pour répondre à la demande importante sucitée par cette évolution. Ajoutons qu'elle est aussi la première à renouer avec la couleur jaune Sirius qui lui va comme un gant.

megane 3 rs rb7 red bull megane 3 rs rb8 red bull

Les années qui suivent voient deux évolutions majeures. La première est esthétique avec la Megane Collection 2012 et la Megane Collection 2014. Elles profitent d'un relooking pour gagner en expressivité et en qualité de confort avec quelques options destinées à agrémenter la conduite (Pack Design rouge, ou system audio Bose). La mise en série du moteur 265 chevaux y ajoute un peu d'énergie même s'il faut activer le mode Sport pour obtenir toute la puissance, celle-ci retsant bridée à 250 ch par défaut. En 2012 et 2013, les éditions limitées Red Bull Racing RB7 et RB8, montées sur le châssis Cup, célèbrent le partenariat entre Renault et l'écurie RBR de Formule 1.

renault megane 3 rs 275 trophyrenault megane 3 rs 275 trophy-r

La seconde évolution est beaucoup plus technique avec deux modèles pensés pour la performance : les Megane RS 275 Trophy et Trophy-R. Comme leur nom l'indique, la puissance moteur grimpe à 275 chevaux, accompagnant la hausse du couple à 349 Nm. La RS 275 Trophy se distingue aussi par l'apparition d'une ligne d'échappement titane Akrapovič et perd un peu de poids. Proposés en option, les amortisseurs Öhlins amènent le surplus de confort et de performance nécessaire pour profiter pleinement de la voiture. Enfin, la Trophy-R bénéficie de la même cure drastique de kilos que la R26.R avant elle : jusqu'à 101 kg d'économisés par rapport à un châssis Cup monté sur des jantes 19 pouces. Une proposition très limitée en volume, avec seulement 322 exemplaires produits, faisant d'elle un nouveau collector en devenir. Avec 77% de ses ventes hors de France et 21% hors d'Europe (50 en Australie et 60 au Japon, notamment) elle confirme la réussite de la Megane R.S. à l'international.

L'évolution moteur des Trophy 275 donne vie en 2015 à la Megane RS 275. Sans autre évolution notable que la hausse de puissance, elle propose une nouvelle teinte : le "Rouge Flamme", lancé sur la Clio 4. En France, l'autre principale option de la RS 275 est la ligne titane Akrapovic. Les amortisseurs Öhlins de la 275 Trophy ne seront pas proposés en option en France mais dans certains pays seulement. Dernière et ultime évolution du modèle, la RS 275 sera commercialisée jusqu'au 6 juillet 2016, date d'arrêt de production de la Megane 3 dans son usine Espagnole.

record traction megane rs 2014 laurent hurgonLES RECORDS
Ce n'est rien de dire que la Megane R.S. s'est faite un nom grâce à ses records au Nürburgring. En presque 15 ans d'existence, elle établit 3 records du tour sur la mythique Boucle Nord (Nordschleife) du circuit allemand, long de 20,832 km. Avec ses 154 virages, celui qu'on surnomme « L'Enfer Vert » est un tracé sans pitié pour les pilotes et les machines. En 2008, la R26.R le boucle en 8'17, puis la R.S. Trophy 265 le réussit en 8'07''97 en 2011. En mai 2014, Laurent Hurgon, pilote Renault Sport, descend sous la barre des 8 minutes en bouclant le tour en seulement 7'54''36 avec la 275 Trophy-R. Première traction avant sous les 8 minutes au Nürburgring, la "reine du ring" s'impose définitivement comme la référence de son segment.

MEGANE 4 RS : UN NOUVEAU DEFI

renault megane 4 rs 280 2017

Présentée au salon de Francfort 2017, la Megane 4 RS va relever de nouveaux défis pour confirmer le savoir-faire de Renault Sport sur un marché plus concurrentiel que jamais. Le premier a été de repousser encore l'efficacité et les performances du modèle tout en concevant un moteur plus en phase avec le durcissement des contraintes environnementales (voir notre interview de Grégoire Ginet, responsable du programme Megane 4). Pour répondre au premier point du cahier des charges, le choix des équipes Renault Sport s'est porté vers la technologie 4Control, système dynamique de roues arrière directrices inauguré sur la Laguna 3. Adoptée préalablement sur la Megane 4 GT, cette solution a été préférée à une transmission intégrale jugée plus lourde et pénalisante pour le plaisir de conduite recherché.

Deuxième point majeur d'évolution : le moteur. Renault s'est tourné cette fois vers son allié Nissan pour utiliser la base du bloc moteur 1.6L M5Mt de la Clio 4 RS dont la course des pistons a été augmentée pour passer à 1.8L de cylindrée. Adieu donc F4RT, place au nouveau M5Pt, développant une puissance respectable de 280 ch à 6000 tr/mn. Une hausse des prestations confortée par celle du couple qui est porté à 390 Nm (+ 30 Nm) malgré la réduction de cylindrée. Enfin, cette nouvelle motorisation s'accompagne d'une offre inédite en matière de transmissions puisqu'à l'image de Volkswagen, Renault Sport propose désormais une boîte EDC à double embrayage en option. Un double choix qui s'ajoute à celui reconduit des châssis Sport et Cup. L'amortissement fait par ailleurs appel à des butées hydrauliques comme la Clio 4 RS pour améliorer le confort autant que l'efficacité. Un choix qui permet de se passer d'un amortissement piloté plus lourd et onéreux, tout en élargissant au maximum la polyvalence de la Megane 4 RS. En revanche, si le choix de la carrosserie avait déjà été supprimé sur le précédent modèle, cette fois la 5 portes est la seule configuration proposée. Reste maintenant à savoir si cette mutation du modèle référence sera suffisante pour reprendre le leadership de la catégorie...

CHRONOLOGIE

2003 : Présentation au salon de francfort de la Megane II Renault Sport.
2004 : Commercialisation de la Megane II R.S.
2005 : Apparition de la première Megane RS Trophy en série limitée (500 exemplaires). En décembre, restylage et commercialisation de la Megane 2 RS phase 2. En mai, commercialisation de la série "Megane RS Energy", version allégée en équipement permettant de baisser le prix d'appel.
2006 : La Megane RS F1 Team (R25) est commercialisée sous forme de série spéciale pour fêter les titres de Champion du monde Constructeurs et Pilotes acquis en Formule 1 en 2005. En novembre la gamme Megane II se complète par l'arrivée de la Megane GT 2.0 turbo de 165 ch développée par Renault Sport.
2007 : Lancement de la RS F1 Team R26, série spéciale non limitée, première à recevoir le différentiel à glissement limité. La Megane RS Dci de 175 ch vient s'ajouter au catalogue. A partir de novembre la Megane RS 5 portes peut recevoir en option le DGL (Pack C-Diff).
2008 : La Megane R26-R boucle le record du tour de la Nordschleife du Nürburgring en 8'17, accompagnant la commercialisation d'une série limité très exclusive (365 exemplaires).
2008 : La Mégane III (projet X95) est commercialisée en octobre en version 5 portes (nom de code B95). Pour fêter son titre de sportive de l'année 2008, Renault commercialise une série très limitée Megane RS Echappement (34 exemplaires).
2009 : En janvier, Renault lance la Megane 3 Coupé (nom de code D95). En octobre, présentation de la nouvelle Mégane III Renault Sport, produite avec les autres Megane dans l'usine de Palencia en Espagne. Elle n'est disponible qu'en 3 portes (Coupé) et son prix de base est de 28.900 €.
2010 : Lancement commercial de la nouvelle Megane RS 250 ch. En juin la gamme se complète par la version GT Tce 180.
2011 : En février, série limitée Monaco GP (commercialisée de 03 à 11/2011), environ 915 exemplaires. Le 17 juin, nouveau record sur la Nordschleife (8’08’’) avec la Megane RS Trophy 265. La série limitée Mégane RS Trophy 265 est commercialisée (de 06/2011 à 11/2011). 1068 exemplaires produits.
2012 : En mars, Megane R.S. Collection 2012 (phase 2). La puissance passe de 250 à 265 ch en mode sport. Le prix de base est de 29.950 €. A l'occasion de la nouvelle saison de F1, Renault Sport réalise 4 Megane RS aux couleurs des 4 écuries motorisées par Renault : Red Bull Racing, Lotus F1 Team, Caterham F1 Team et Williams F1 Team. En juillet, Série limitée Red Bull Racing RB7 (de 10/2012 à 01/2013) avec Stop&Start de série. En novembre Renault Sport présente la Megane Estate GT 220, version dégonflée du F4RT et châssis de RS modifié.
2013 : En Mai, série limitée Mégane R.S. Red Bull Racing RB8 (de 06/2013 à 09/2013). En septembre, Renault présente la nouvelle gamme Renault Mégane (phase 3).
2014 : Janvier, commercialisation de la Megane R.S. 265 (phase 3 ou collection 2014) à 32.050 €, la finition Luxe est supprimée. Mai : Série limitée Mégane R.S. 275 Trophy (plus de 1650 exemplaires produits jusqu'en mars 2015). Juin : Présentation de la série limitée Mégane R.S. 275 Trophy-R (322 exemplaires produits) et annonce d'un nouveau record du tour au Nürburgring (7’54’’36) avec Laurent Hurgon. En juillet le RS Monitor 2.0 se complète du RS Replay.
2015 : En août, commercialisation de la Mégane R.S. 275 (phase 3) simultanément à la série limitée Mégane RS 275 Trophy-R. Présentation de la nouvelle Megane 4 au salon de Francfort le 14 septembre.
2016 : Fin de production du coupé Mégane III RS le 6 juillet. Commercialisation de la Megane 4 GT conçue par Renault Sport avec pour la première fois le système de roues arrières directrices 4Control.
2017 : En septembre, Renault présente au salon de Francfort la nouvelle Megane 4 RS.

PRODUCTION RENAULT MEGANE RS
MEGANE II RS (2004-2009) : 22.455 exemplaires
MEGANE III RS (2010-2016) : 30.040 exemplaires

megane rs livreMEGANE RS, LA LOI DE LA TRACTION
Ce livre écrit par Maxime JOLY, rédacteur bien connu des lecteurs de l'AS, est aujourd'hui l'ouvrage de référence sur le sujet. Réalisé avec la collaboration de Renault Sport Cars, il a été complété en 2017 pour sa réédition. Revenant en détail sur chacune des évolutions qui ont marqué la carrière de la Megane RS, il aborde les subtilités des appellations châssis, les chiffres de production, les répartitions de ventes ou bien, même, la redoutée Mégane R.S. de la Gendarmerie...
Site officiel : www.meganers-lelivre.com

CONCLUSION

Du haut de ses 13 ans de carrière, la Mégane RS a évolué continuellement jusqu'à devenir une référence incontournable sur le marché et le pilier majeur de la gamme Renault Sport. Une icône sur laquelle la marque au losange peut consolider ses fondations, faisant le lien crédible entre ses activités sportives et la route. Il ne nous reste plus qu'à découvrir en dynamique les nouvelles prouesses accomplies par cette troisième génération qui a la charge d'écrire un nouveau chapitre de cette saga. Une épopée que l'on espère encore longue et fructueuse !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
RECHERCHE